1. Faculté des Sciences
  2. Accueil
  3. Agenda

Quelles nouvelles voies, quelles nouvelles expériences ? (rappels et débat)

Publié le 4 février 2021 Mis à jour le 4 février 2021

Notre compréhension des Interactions Fondamentales (qui régissent tant le niveau le plus élémentaire que l’Univers) a connu des succès considérables, (dont la prédiction du Boson de Brout-Englert-Higgs en 1964 précédant sa découverte au CERN en 2012). Si ce cadre nous permet de décrire avec précision l’essentiel des phénomènes physiques, la tâche n’est pas achevée !

Des questions restent ouvertes : si la Gravitation universelle décrit l’ensemble de l’Univers, c’est au prix d’ajouter la « matière noire » ou « l’énergie noire », sans corroboration directe de leur existence. D’autre part, le souci d’unification des interactions nous lance de nouveaux défis. La recherche des « bosons intermédiaires » responsables des interactions fondamentales, nous a amenés à découvrir une zoologie de particules inattendues qui compliquent la description. À chacune correspond une masse dont la valeur semble jusqu’ici arbitraire.

Les neutrinos, particules élusives nous présentent d’autres interrogations quant à leur nature, tandis que la défaite de l’antimatière suggère de nouvelles interactions.

Entre intuition et travail d’équipe, entre inspiration et empirisme, entre accélérateurs et expériences plus modestes d’une extrême précision, des mines du Japon aux glaces de l’Antarctique, nous évoquons cette quête. Non par souci historique, mais pour présenter la démarche de cette aventure intellectuelle, et surtout pour ouvrir à la discussion des prochaines étapes.

Programme
Date(s)
Le 23 février 2021