1. Faculté des Sciences
  2. Accueil
  3. Actualités

Prix de la Classe des Sciences 2020

Publié le 11 janvier 2021 Mis à jour le 21 janvier 2021

En raison de la situation sanitaire, les séances publiques des Classes de l'Académie au cours desquelles sont proclamés les prix n'ont pu avoir lieu. L'Académie a toutefois publié la liste des les lauréats sur son site internet et les travaux de plusieurs chercheurs de la Faculté des Sciences ont été récompensés.

PRIX ADOLPHE WETREMS – Sciences mathématiques et physiques.

Créé en 1926, ce prix est décerné chaque année au chercheur à l’origine d’un progrès scientifique significatif et récent.

Lauréats : de manière conjointe, M. Denis Bonheure et Mme Anne de Wit.

Licencié en sciences mathématiques de l’Université libre de Bruxelles en 1999, Denis Bonheure obtient son diplôme de docteur en sciences à l’Université catholique de Louvain en 2004. Après un mandat de chargé de recherches au FNRS, il est nommé chargé de cours en 2009 puis professeur en 2014 à l’Université libre de Bruxelles. Ses recherches portent sur l’analyse d’équations aux dérivées partielles provenant de modèles de la physique mathématique. Il est auteur de 71 publications scientifiques.

Anne De Wit est professeur ordinaire dans le département de chimie de l'Université libre de Bruxelles où elle dirige l'Unité de chimie physique non linéaire. Son groupe de recherche qui comprend des théoriciens et des expérimentateurs s'attache à comprendre et analyser les dynamiques spatio-temporelles chemo-hydrodynamiques se développant dans des fluides réactifs. Ses recherches trouvent des applications en chimie des matériaux, en ingénierie et dans les sciences de l’environnement.


PRIX ADOLPHE WETREMS – Sciences naturelles.

Créé en 1926, ce prix est décerné chaque année au chercheur à l’origine d’un progrès scientifique significatif et récent.

Lauréat : M. Farid Dahdouh-Guebas, pour ses travaux novateurs sur l’écologie des forêts de mangrove, leur restauration et gestion.

Farid Dahdouh-Guebas (ULB, Systems Ecology and Resource Management) travaille quasi exclusivement sur les socio-écosystèmes des forêts de mangroves. Il est connu mondialement pour ses plus de 175 articles dans des revues scientifiques sur les fonctions, biens et services des palétuviers via la phytosociologie, les interactions plante-animale et l’ethnobiologie, sur la caractérisation et le suivi des mangroves via la télédétection et les outils de pré-alerte de dégradation écologique, et sur la préservation, réhabilitation, gestion et gouvernance des mangroves.



PRIX EUGÈNE CATALAN – Mathématiques.

Créé en 1964, ce prix est décerné tous les cinq ans à l’auteur d’un travail original dans le domaine des sciences mathématiques pures.

Lauréat : M. Antoine Gloria.

Après des études à l’École polytechnique à Paris, Antoine Gloria a soutenu une thèse en mathématique. Post-doctorant à l’Université de Bonn, puis chercheur à Inria Lille, il rejoint l’Université libre de Bruxelles en 2012. Il est spécialiste des équations aux dérivées partielles dans un contexte probabiliste. Lauréat d’une ERC starting grant en 2013, puis d’une ERC consolidator grant en 2019, il est actuellement professeur à l’ULB et à Sorbonne Université.


PRIX DU FONDS HOMÈS-VAN-SCHOOR – Physiologie.

Créé en 2003, ce prix récompense un physiologiste.


Lauréat : M. Massimiliano Corso, pour ses travaux concernant l’homéostasie, le transport et l’accumulation de métaux chez les végétaux.

Massimiliano Corso est un biologiste des plantes intéressé par l’étude des métabolites spécialisés. Après avoir obtenu son doctorat à l’Université de Padoue (IT) en 2014, il rejoint l’équipe dirigée par Nathalie Verbruggen à l’Université libre de Bruxelles. En septembre 2019, M. Corso a été recruté à l’INRAE de Versailles (FR) où il développe un projet de recherche visant à caractériser le rôle des métabolites spécialisés dans la nutrition minérale et la tolérance des plantes aux stress.


PRIX BARON VAN ERTBORN – Géologie.

Créé en 1922, ce prix est décerné tous les deux ans à un travail de géologie.
 

Lauréat : M. Antoine Tryantafillou, pour ses travaux, à la fois de terrain et par voie expérimentale, sur l'évolution des zones de subduction et, en particulier, sur l'élaboration des arcs magmatiques.

Antoine Triantafyllou est maître de conférences en géologie au Laboratoire de Géologie de Lyon : Terre, Planète, Environnement. Ses recherches portent sur l’étude des processus magmatiques et métamorphiques profonds et leur impact sur l’évolution de la croûte terrestre. Il a entamé son parcours académique en Belgique à l’ULB, puis a mené un doctorat entre les universités de Mons et de Nantes et ensuite a poursuivi ses recherches via plusieurs post-doctorats aux États-Unis, en France et en Belgique.


> Tous les lauréats des prix de la Classe des Sciences décernés en 2020