1. Faculté des Sciences
  2. Accueil
  3. La Recherche

Etude sur le potentiel d’aménagement des toitures des bâtiments communaux d’Ixelles

Publié le 17 juin 2019 Mis à jour le 17 juin 2019

De Maxime Lambert, Julie Lemoine, Mathilde Olivier, Marine Ronquetti et Laurent Vandervelde

Dans le cadre du cours « Projet interdisciplinaire 2 » du master en Sciences et Gestion de l’Environnement proposé à l’ULB, nous avons eu l’occasion de travailler avec la commune d’Ixelles. Cette dernière estimait que, dans une ville de plus en plus dense, les espaces urbains disponibles comme les toitures représentent des opportunités de mise en valeur, notamment sur le point environnemental. Dans cette dynamique, la commune d’Ixelles désirait chercher à exploiter les 113 000 m² de toitures communales qu’elle possède et les aménager de manière durable.

Notre travail consistait à examiner les différentes possibilités fonctionnelles de mise en valeur des toitures et d’examiner les contraintes à l’installation de toitures végétalisées, de panneaux solaires ou de systèmes de récupération d’eau de pluie. Cette tâche exploratoire nous a permis de mettre en évidence les exigences urbanistiques, réglementaires et environnementales propres aux 3 fonctions visées. Comme contrainte urbanistique, on retrouve notamment la portance nécessaire pour accueillir une fonction. Par exemple, la portance minimale pour une toiture végétale extensive est de 100 kg par m². En ce qui concerne les réglementations légales, il convient de faire attention à l’obtention de permis d’urbanisme ou encore de se conformer aux prescriptions du Règlement Régional d’Urbanisme. Ces critères ont été intégrés dans une base de données dynamique permettant de visualiser quels toits communaux étaient exploitables et/ou idéaux pour chaque fonction. Sur les 113 000m² de toitures du cadastre communal, 51 000 ont été jugés aptes à accueillir au moins une des fonctions étudiées. Enfin, afin d’illustrer l’utilisation de cette base de données et les bénéfices perçus par de tels projets, nous nous sommes attelés à l’aménagement des toits d’une école communale. En choisissant l’aménagement potentiel pour chaque toiture, nous avons tenté de calculer les coûts d’aménagement et de les amortir selon les économies perçues en énergie et en eau.

Nous avons particulièrement apprécié ce projet car nous avons pu travailler en collaboration avec une administration communale mais aussi avec des experts tels que des architectes et des ingénieurs. Ils nous ont permis de compléter certaines lacunes en urbanisme mais également de prendre en compte les réalités du terrain lors de visites des différentes toitures. Un apport important de ce projet se trouve dans sa dimension très concrète par rapport à ce que nous avions déjà pu faire à l’université. Enfin, le retour de la commune qui considère notre base de données comme un outil d’aide à la décision pertinent est extrêmement gratifiant ! Nous espérons que cet outil sera complété rigoureusement et permettra de soutenir de projets d’aménagements sur les toitures des bâtiments communaux d’Ixelles.

Lire l'article sur L'Echo: Ixelles inventorie ses toits pour mieux les exploiter